Intentions artistiques

Dès les premières années d’existence de la compagnie, ses membres fondateurs optent pour un renouvellement de la forme en interrogeant la relation marionnette-marionnettiste-comédien, en exploitant un espace scénique éclaté, en intégrant au jeu la chanson, la musique, le masque et en adaptant la technique du théâtre Bunraku, tant au niveau de la manipulation que de la construction même des marionnettes. Pour les auteurs qui collaborent aux premières productions, les sources d’inspiration se voient influencées par les possibilités d’expression de la marionnette et de son manipulateur.

L'Armoire                                                                                                                                                                  Photo: Suzane O'Neill

La venue de comédiens sur scène et la possibilité d’une interaction avec la marionnette tant au niveau du jeu que de la manipulation ébranle le concept de la marionnette dans son castelet et appelle une scénographie beaucoup plus éclatée où mobilité et transformation deviennent des éléments déterminants dont la mise en scène doit dorénavant tenir compte: il faut penser en fonction de la marionnette et de son environnement autant que de son manipulateur et de la relation qu’il peut entretenir avec sa marionnette.

Patrick Martel: marionnette en cours de fabrication

Patrick Martel: marionnette en cours de fabrication

Le Théâtre de l’Avant-Pays a ainsi choisi d’interroger à travers ses spectacles les spécificités et les multiples possibilités du médium de la marionnette. Ce questionnement se traduit par des spectacles aux choix esthétiques et aux approches de mise en scène diversifiés. L’écriture spécifique pour la marionnette devient alors une priorité et on assiste au développement d’un processus de création en accord avec cet objectif. Dès lors, chaque production comporte des périodes de laboratoires de recherche sur les types de marionnettes, les matériaux, les choix scénographiques et les répercussions au niveau du jeu (voix / sources de la parole / mouvement) et sur les options de mise en scène. Ces laboratoires se font en étroite collaboration avec l’auteur, le scénographe, le musicien, les metteurs en scène et les interprètes. C’est donc de concert avec ces créateurs que se bâtit une nouvelle production dans un processus de création dialectique.

Cette recherche du Théâtre de l’Avant-Pays contribue à développer une dramaturgie propre au théâtre de marionnettes, à élaborer des scénographies adaptées aux multiples possibilités de ce médium et à établir de nouvelles relations entre la marionnette et le jeu de l’acteur. En interrogeant ces diverses possibilités, les équipes de création nourrissent l’écriture même de toute nouvelle production. L’auteur effectue une recherche à laquelle le code esthétique et les possibilités du médium se trouvent intimement liés.