La lune est à moi!

un spectacle pour les 4-9 ans

lune6.jpg

 

L’équipe du Théâtre de l’Avant-Pays remercie la Corporation du Théâtre Outremont pour son accueil en "résidence" lors de la création du spectacle.

Calendrier de diffusion

Devis technique

 

Résumé

Que feriez-vous si la lune se décrochait du ciel et qu’elle atterrissait chez vous, tout bêtement, parce qu’un petit turbulent qui habite là-haut vient de faire la plus grosse bêtise de sa vie? Vous auriez sans doute la même réaction que Loukna, la petite fille de notre histoire: vous vous pinceriez en vous disant que vous rêvez! Mais notre héroïne n’aura pas le loisir de se demander trop longtemps si elle rêve… car les événements vont se bousculer à une vitesse folle.

Mot de l'auteure

Lorsque les gens de l’Avant-Pays m’ont invitée à écrire une histoire pour eux, un drôle de petit personnage ailé s’est tout de suite imposé à moi. C’était Méri. Sous l’influence de la méchante Perlucine, il venait de faire la plus grosse bêtise de sa vie : il avait fait tomber son amie Lune sur Terre ! La lune qui atterrit dans un jardin, ça tient du conte, de la fantaisie. À partir de là, tout devient possible et une petite fille gâtée peut vouloir la garder pour elle toute seule et être prête à tout pour ça. 

Quand on est petit, on ne mesure pas toujours les conséquences de ses actes. La lune est à moi! raconte qu’on a le droit de se tromper, de faire des bêtises, mais qu’on a également le devoir de les réparer. 

C’est une histoire qui parle de l’amitié avec ses jalousies, ses abandons, ses trahisons mais aussi ses réconciliations. C’est une fable où il est question de courage, de pardon et qui démontre qu’on peut tout surmonter si on est solidaires et qu’on a des amis pour nous aider. 

Marie-Luce Maupetit

Mot des metteurs en scène

Qui n’aime pas se laisser aller à rêvasser, à être dans la lune, le moment de découvrir des mondes merveilleux? Avec La lune est à moi!, nous avons voulu permettre ce voyage poétique et imaginer le choc de la rencontre entre le monde réel et le fantastique.

Ici, sur la terre, notre héroïne Loukna aimerait croire que tout lui appartient, même la lune tombée dans son jardin. Là-haut, dans le ciel, la méchante Perlucine n’a qu’un désir : prendre la place de la lune pour régner en dictatrice absolue. Pauvre Méri, petite créature venue du ciel : il se croit responsable de tout! Il est si facile d’imaginer que nous sommes le centre du monde, mais nos personnages, autant quotidiens que féeriques, découvriront l’importance de l’entraide, du respect et de l’amitié.

Il faut dire que notre homme-orchestre, à la fois lecteur de nouvelles et tant d’autres personnages ludiques, veille. Cette parodie de l’univers des médias nous rappellera, avec humour, toute la fragilité, mais aussi la beauté, de notre monde.

Alors, blottissez vous dans notre amoncellement de coussins baigné d’images fantastiques et laissez vous aller à notre rêverie…

Patrick Martel et Michel P. Ranger

Dispositif scénique et univers visuel

Sur scène, une demi sphère, comme une planète isolée, nous plonge dans un univers merveilleux. Formée d’un amoncellement de coussins variés, cet hémisphère permet plusieurs rapports de jeu : devant, autour, dans les airs, mais aussi dessus, dessous ou dans un entre-deux qui voit les interprètes se lover dans le dispositif. L’aspect mou, enveloppant, crée une expérience non seulement visuelle, mais sensorielle et ludique. 

Ce dispositif scénique est également un véritable écran. Les projections frontales donnent à cet amas irrégulier des textures variées. Par exemple, une texture d’herbes folles transforme cette demi sphère en colline dans le jardin. Des images de nuages nous transportent dans un autre monde. Des effets animés évoquent les diverses conséquences de l’absence de la lune dans le ciel, rappelant la fragilité de notre planète. 

Au-dessus de ce monticule, d’environ sept pieds de hauteur, l’espace vide est peuplé des divers éléments du monde céleste, par la magie du corridor de lumière et des projections.

Crédits

Texte 
Marie-Luce Maupetit

Mise en scène
Patrick Martel
Michel P. Ranger

Scénographie et marionnettes
Patrick Martel

Conception, production et intégration des projections vidéo
Turbine inc.

Musique
François Monette
Guillaume Sauriol-Lacoste

Éclairages
Maude Serrurier

Complicité artistique
Michel Fréchette

Interprètes-marionnettistes
Evelyne Fournier
Lili Gagnon
David Magny
Félix Monette-Dubeau

Régie éclairages et son
Maude Serrurier

Fabrication des marionnettes
Chef d’atelier
Marie-Pierre Simard

Personnel d’atelier décor et marionnettes 
Isabelle Chrétien
Annie Durocher
Christine Plouffe
Marie-Pierre Simard

Construction du décor

Structure
Joël Chabot

Habillage
Julie Émery 
Sandra Turgeon